Le 2ème examen de votre bébé

A la sortie de la maternité, le pédiatre procède à un 2ème examen clinique obligatoire.

C’est un examen en particulier neurologique, un certificat médical est alors établi, permettant aux parents de percevoir les prestations de la CAF.
Si nécessaire, d’autres examens complémentaires sont pratiqués pendant le séjour en maternité.

  • Au cours des trois ou quatre premiers jours, la courbe de poids chute, puis remonte : l’enfant doit avoir repris son poids de naissance entre le huitième et le quatorzième jour. Une éventuelle jaunisse (ictère) peut subsister, sans présenter obligatoirement un caractère pathologique (accentué par l’allaitement maternel).
  • test de guthrieOn procède au dépistage systématique de cinq maladies rares (Test de Guthrie) : hyperphénylalaninémie, hypothyroïdie, hyperplasie congénitale des surrénales, mucoviscidose et drépanocytose (voir le dépistage néonatal).

C’est aussi lors de ce deuxième examen qu’un certain nombre de recommandations est donné, concernant :

  • La diététique (voire la prescription d’un régime alimentaire) ;
  • La surveillance de la courbe de poids ;
  • Les diarrhées ou les régurgitations ;
  • L’hygiène générale du bébé ;
  • La prévention de la fièvre et des accidents ;
  • Le calendrier des vaccins ;
  • L’organisation de la surveillance médicale du nourrisson et la bonne tenue de son carnet de santé.

En cas de pathologie néonatale, les parents sont informés sur le diagnostic, et la prise en charge effectuée, au sein du lieu d’accouchement ou lors d’un transfert vers une unité de soins.
Dans ce cas, la présence des parents aux côtés du nouveau-né doit-être, dans la mesure du possible, mise en place et encouragée.