Agnès, maman d’Emy

1. Présentez-vous en quelques mots

Moi c’est Agnes, je suis l’heureuse maman d’une petite tornade de 10 ans et chérie d’un super wonderdad.

2. Quel a été votre parcours vers la parentalité ?

A l’origine, je ne voulais pas d’enfant de moi. L’histoire personnelle de mes parents et mon point de vue écologique (dont la surpopulation) m’ont toujours convaincus du fait que si je voulais un enfant, beaucoup étaient déjà là et que je pouvais peut-être donner de l’amour à un enfant qui n’avait pas demandé de venir au monde et qui se retrouve aujourd’hui abandonné (pour tous pleins de raisons). Et puis j’ai rencontré mon amoureux, qui lui, avait une toute autre histoire. Aussi, nous avons voulu avoir un (seul) enfant ensemble. Et si nous en « voulions » un autre, nous nous tournerons vers l’adoption ou tout simplement être famille d’accueil : http://agneslife.com/un-enfant-et-cest-tout/

3. Quel conseil vous a été le plus utile pendant votre grossesse ?

Celui de profiter ! Et Dieu sait que j’ai profité, en tout ! De l’amour qu’on me procurait, de passer devant tout le monde aux files d’attente (même si c’est difficile au départ), et de bien manger ! J’ai tellement profité de cette dernière option que j’ai pris 20 kg pour ma grossesse !

4. Votre jolie anecdote avec le corps médical ?

Mon plus joli souvenir est sans doute mon anesthésiste qui me caressait les cheveux et me parlait avec son accent (brésilien ?) lorsque j’étais au bloc pour me rassurer. Après 29h de travail et une césarienne en urgence, j’étais tellement perturbée (et fatiguée) que ça faisait du bien de sentir un peu de sécurité et d’attention autre que médicale.


5. Votre découverte produit fétiche pour vous ou votre bébé ?

L’écharpe ! Un réel écrin de douceur et de contact avec mon baby. A défaut d’avoir eu le peau à peau tant attendu après l’accouchement, j’avais mon gros bébé tout proche de moi très serré rien qu’à moi encore quelques semaines/mois.

6. Que ne vous a-t-on pas dit sur la grossesse/maternité, que vous auriez aimé savoir avant?

J’aurai voulu savoir que bébé pouvait sortir autrement que par voix basse LOL. Pour rester sérieuse, je ne savais pas du tout qu’on continuait à avoir des contractions pendant l’allaitement. Si je l’avais su, je crois que je n’aurai pas tenté tant cela a été douloureux juste après un accouchement très compliqué. : http://agneslife.com/je-te-raconte-mon-accouchement/