La chambre de bébé

Le tout-petit passe une grande partie de la journée à l’intérieur :
sa chambre doit donc répondre à plusieurs critères de confort et de sécurité 

chambre de bébé

Un nourrisson a un besoin important de sommeil et il passe plus de dix heures par 24 heures dans sa chambre. Idéalement, une chambre doit être spécialement conçue et aménagée pour lui – ce qui n’est pas toujours possible.
Avant l’âge de 6 mois, il peut être installé dans la chambre des parents, à la fois pour sa sécurité et la facilité des tétées – mais pas au-delà, de préférence.

Dans la journée Il faut éviter de laisser son berceau dans une salle de séjour : il y a trop de passages et de bruits (et au pire, de la fumée de tabac).

L’orientation de la chambre

La chambre doit être assez spacieuse et ensoleillée et, dans l’idéal, évitez qu’elle donne sur une rue très passante qui génère des nuisances sonores ou d’autres sources de pollution. Sinon, pensez au double vitrage.

Le chauffage

La température recommandée est entre 18 et 20 °C. Tous les systèmes de chauffage assèchent l’atmosphère : il faut donc penser à l’humidifier. Pensez à faire vérifier les installations au moins une fois par an par un professionnel agréé, et veillez à l’aération des pièces tous les jours,
Attention :
🙁  les saturateurs placés sur les radiateurs et les humidificateurs deviennent rapidement des cultures de moisissures et de microbes. Au lieu de rajouter régulièrement de l’eau, rincer le récipient avec une eau légèrement javélisée, puis refaire le niveau, au moins deux fois par semaine.
🙁 S’il s’agit d’un chauffage à poêle, assurez-vous que le tirage de la cheminée fonctionne parfaitement, et ne pas fermer la clé du tirage de façon trop importante, pour éviter toute émanation de monoxyde de carbone (CO).
🙁 Évitez les poêles en fonte, dont les émanations de CO sont toujours à craindre s’il est porté au rouge ou s’il n’est pas étanche.
🙁 Évitez également les appareils à mazout, les radiateurs à gaz (Butane ou Propane) : s’ils ne sont pas bien réglés, ils dégagent une odeur désagréable et peuvent provoquer de petits malaises (vomissements). Ils doivent obligatoirement disposer d’un système de sécurité.

L’aération

Le bébé craint les courants d’air, l’air humide, l’air confiné. La chambre doit être aérée, été comme hiver quand il ne s’y trouve pas.. L’été, vous pouvez aérer en permanence en maintenant la fenêtre entrouverte, à l’espagnolette

L’éclairage

Il faut éviter l’éclairage fluorescent et trop intense. Pendant la journée, et durant les premiers mois, le nourrisson n’a pas besoin d’une chambre obscure pour trouver le sommeil : il faut juste orienter son lit pour que la lumière du jour ne l’éblouisse pas.
De nuit comme de jour, il est bon que la chambre ne soit pas plongée dans l’obscurité complète pour permettre une surveillance éventuelle pendant le sommeil (éclairage du couloir, par exemple).

L’aménagement

Évitez les tentures, doubles rideaux et moquettes : ce sont des nids à poussière, favorables au développement des acariens. Aujourd’hui, on sait qu’ils sont responsables de l’asthme allergique, sensibilité souvent acquise au cours des premiers mois de la vie.
Selon la région du domicile, le sol sera de préférence en carrelage, parquet, dalles de lino ou PVC.
mobile chambre de bébéPour les murs, choisissez une peinture ou un papier gai, de couleur claire car plus apaisante.
Au-dessus du lit de l’enfant, vous pouvez accrocher un mobile aux couleurs chatoyantes, éventuellement musical : ses mouvements attirent le regard de l’enfant et animent son univers qui, dans les tout premiers mois, ne doit pas être limité aux parois de son berceau et au blanc du plafond.
Le mobilier doit être fonctionnel et d’entretien facile. Le classique coffre à jouet arrivera à son heure : il n’est d’aucune utilité au cours des premiers mois, et représente lui aussi un nid à poussière.

Le lit

Pour des critères de confort du bébé, mais aussi d’économie pour la famille, il vaut mieux acheter un lit qui pourra servir jusqu’à ses 2 ou 3 ans. En effet, un berceau de type couffin ne peut être utilisé que pendant les tout premiers mois. À l’inverse, il faut éviter d’acheter un lit trop grand, dans lequel le nourrisson se sent perdu.
Pour éviter les chutes, le berceau doit posséder des panneaux latéraux ou, mieux, des barreaux suffisamment serrés pour que l’enfant ne puisse pas y passer la tête (espacement inférieur à 6 cm). Un lit en bois laqué convient parfaitement car son entretien régulier est facile ; de plus, il doit être muni de roulettes, avec système de blocage, pour être déplacé facilement.

Le couchage en toute sécurité
 😉 Coucher l’enfant sur le dos, et non sur le côté : cette position est instable et, très vite, il risquerait de se retrouver sur le ventre

😉 Ne pas coucher bébé dans le lit de ses parents : risque d’étouffement sous la couette, ou d’asphyxie, nez et bouche plaqués contre le corps de l’adulte
😉 Le matelas doit être ferme, adapté aux dimensions exactes du lit
😉 Ni oreiller,ni couette,ni peluches en grand nombre ou disproportionnées par rapport à la tête du bébé.
😉 Poser simplement le bébé sur le drap housse en été ; l’habiller d’une turbulette ou gigoteuse en hiver, adaptée à sa taille pour qu’il ne puisse pas glisser à l’intérieur et risquer de s’étouffer.
😉 Respecter la taille 1 recommandée jusqu’à 6 mois, avec encolure, cou et emmanchures adaptés au tout-petit.
😉 Maintenir la température de la chambre entre 18 et 20 °C.
😉 Surtout, ne pas fumer dans la maison !

Surtout, ne laissez jamais votre enfant sans surveillance.