La place du père

La place du père
Le Livre Bleu

Les mœurs ont bien évolué et aujourd’hui, le père joue un rôle de plus en plus important dans le développement et l’éducation du très jeune enfant. En duo avec la mère, il peut déjà s’y préparer dès le début de la grossesse.

DU COUPLE À LA TRIADE

Pendant bien longtemps, on a mis l’accent sur l’importance du maternage–ce lien affectif et protecteur, au-delà du rôle nutritionnel–et sur le couple d’allaitement mère-enfant. Le père ne jouait alors son rôle que tardivement, souvent à partir de l’âge scolaire de l’enfant.En 1944, le Dr Donald Winnicott, pédiatre, psychiatre et psychanalyste britannique, écrivait que, au tout début de la vie de l’enfant, les pères pouvaient jouer un rôle de  » bonnes mères  » en assurant,pendant des périodes limitées, les soins qui in-combent naturellement aux mères. Heureusement, ces périodes sont de plus en plus fréquentes et prolongées !Depuis une quarantaine d’années, les mentalités ont amorcé un changement aux effets irréversibles dans les mœurs. Les femmes actives sont de plus en plus nombreuses (aujourd’hui, 80 % des mères qui ont un enfant travaillent), et plus investies dans leur carrière professionnelle. Ce qui a induit, dans la cellule familiale, d’autres formes d’organisation. Désormais, les hommes revendiquent leur rôle de père et veulent devenir pleinement acteurs.Au duo classique mère-enfant, s’est progressivement substituée la triade père-mère-enfant.

TROUVER SES REPÈRES

Si le futur papa souhaite s’investir le plus tôt possible, il peut aussi manquer de repères. En effet,comment ne pas se sentir exclu face à cette transformation à la fois physique et émotionnelle que vit la future maman ?De quelles façons, alors, peut-il ébaucher ce lien père-enfant ? Car, pour lui aussi,l’arrivée d’un enfant représente un bouleversement !

Pendant la grossesse

L’attente de l’enfant se fait à deux et tout peut donc commencer dès le début de la grossesse.

L’idéal, pour le futur papa, est de soutenir sa compagne au moment des visites médicales : il peut ainsi suivre, lui aussi, l’évolution de son enfant. Il assistera aux échographies : c’est déjà un contact,une façon de prendre véritablement conscience de l’existence de ce bébé.

Il est aussi important d’être attentif à tous les changements et tous les petits maux de la grossesse :par sa bienveillance, il soulage la future mère, ce qui a un effet sur le bien-être du bébé. Il peut toucher le ventre pour le sentir lorsqu’il bouge–et l’enfant réagira !–, et lui parler aussi, bien sûr.

Il peut participer à des séances d’haptonomie : cette récente discipline, pratiquée en couple avec un médecin ou une sage-femme, permet au père de mieux communiquer avec son enfant.

Enfin, si le futur papa désire assister à l’accouchement, sa présence pendant les séances de préparation est indispensable.

Après l’accouchement

Le père participe aux soins quotidiens du bébé aussi bien que sa compagne : il lange, donne le bain et le biberon, chante la berceuse qui apaise…

Si l’allaitement au sein – qui renforce le lien entre la mère et l’enfant – reste irremplaçable, rien n’empêche le père de pratiquer aussi le peau à peau : en gardant le bébé contre lui, mais aussi en lui donnant le biberon (y compris le biberon de lait maternel prélevé au tire-lait). Car cet enfant connaît déjà sa voix et son odeur depuis plusieurs mois !

L’enfant est conçu à deux, attendu à deux, éduqué et choyé à deux, pour son épanouissement le plus harmonieux possible. Et pour celui de la famille.  

LE CONGE PATERNITE

Le père bénéficie d’un congé paternité de onze jours consécutifs (dix-huit jours pour une naissance multiple) : il peut débuter immédiatement après les trois jours de congés de solidarité familiale (prévus par le Code du travail) ou bien à un autre moment. Mais il doit impérativement être pris dans les quatre mois qui suivent la naissance de l’enfant. Dans les mêmes conditions que la mère, il peut également demander à bénéficier d’un congé parental.

Page précédente
La place du père
Le Livre Bleu
Page suivante
Imprimer
Page précédente
Page suivante
Imprimer