La préparation à la naissance

Préparer son accouchement, c’est mettre toutes les chances de son côté pour qu’il se déroule dans les meilleures conditions, aussi bien physiques que psychologiques. Surtout s’il s’agit d’une première naissance.

La préparation se déroule en huit séances : il s’agit de cours théoriques et d’entraînements physiques qu’il est, bien sûr, conseillé de mettre en pratique chez vous entre chaque séance. Certaines maternités organisent des réunions d’information réservées aux pères. Des séances sont fréquemment consacrées à l’allaitement et à la péridurale

L’INSCRIPTION 

La préparation à la naissance est facultative, mais vous devez y songer dès le début de votre grossesse et en parler à votre médecin ou votre sage-femme. Le plus souvent, elle est organisée en séance collective par l’établissement que vous avez choisi pour accoucher. 

En général, la préparation débute à partir du repos prénatal (7 mois et demi) mais vous pouvez aussi la démarrer dès le début de la grossesse.

Elle peut également se dérouler en séance individuelle, à condition d’être conduite par une sage-femme (ou un médecin). La Sécurité Sociale rembourse à 100 % ces huit séances de préparation à la naissance. 

LES COURS THÉORIQUES 

Ces réunions consistent à transmettre aux femmes enceintes toutes les informations nécessaires à une meilleure connaissance de leur corps et ce qu’il vit lors de la grossesse et de l’accouchement. Il s’agit d’une série d’entretiens avec un médecin ou une sage-femme, conduits à l’aide de documents audiovisuels (photos, films, etc.). 

Par ailleurs, ces entretiens permettent à la future mère d’entrer directement en contact avec le personnel présent au moment de l’accouchement. 

C’est aussi l’occasion d’instaurer un dialogue au cours duquel la femme peut exprimer librement ses problèmes, ses inquiétudes, ses attentes. 

LES SÉANCES PRATIQUES 

Elles se déroulent généralement sous la conduite d’un médecin ou d’une sage-femme. Les exercices comportent plusieurs types d’activités : 

  • relaxation ou détente ;
  • assouplissement des articulations, notamment du bassin ; 
  • exercices de contrôle respiratoire (respiration lente et profonde, rapide et superficielle, blocage volontaire de la respiration) ; 
  • éducation des muscles abdominaux en vue des efforts nécessaires lors de l’accouchement. 

L’ENTRAÎNEMENT INDIVIDUEL 

Répéter ces exercices chez vous est indispensable car les quelques séances proposées ne suffisent pas à assurer une bonne préparation. 

Il est important que la future mère se responsabilise pour être capable de se prendre en charge : si l’équipe obstétricale sera présente pour l’aider, c’est bien elle qui accomplira le travail de l’accouchement. 

La première séance : facultative mais essentielle 

Dès le 4e mois de grossesse, vous pouvez bénéficier d’une première séance de préparation à la naissance et à la parentalité. 

Il s’agit d’un entretien d’information (individuel ou en couple) pour aider les futures mamans à mieux vivre leur grossesse (conditions de vie, travail, transport, hygiène de vie, alimentation, etc.). 

Facultatif, c’est pourtant une aide à la parentalité, et il est le plus souvent dirigé par une sage-femme : on y aborde davantage les sujets psychologiques, sociologiques et familiaux propres à la grossesse. Il dure entre 45 minutes et 1 heure, et est pris en charge par l’Assurance Maladie.