Les aliments utiles

 

alimentation femme enceinteLa consommation de ces aliments dépend à la fois de votre appétit et de votre activité. Mais ne les éliminez pas de votre alimentation sans avis médical.

Si votre prise de poids est trop rapide, demandez conseil à votre gynécologue ou à une diététicienne.

Les matières grasses fournissent énergie et chaleur.

  • Le beurre apporte de la vitamine A
  • Les huiles végétales apportent de la vitamine E et des acides gras essentiels (oméga 6 et 3), indispensables au développement du tissu nerveux et du cerveau du bébé. Vous pouvez les varier : noix, colza, lin pour les oméga 3, tournesol pour les oméga 6 , ou mélanges spécifiques pour les femmes enceintes.

boite de sardinesLes poissons gras type sardine saumon flétan, ou les huiles de poissons, apporteront un oméga 3 indispensable spécifique : le DHA.

 

   

     Attention !

Ne faites pas une cuisine trop grasse
Ne mangez pas trop de fritures, de sauces grasses
Limitez la charcuterie, trop grasse et trop salée.

Consommez chaque jour

  • Beurre frais : 20 g (surtout fondu sur les légumes ou les pâtes, un peu sur les tartines),
  • Huile : 20 g (1 c. à soupe = 10 g ou 15 ml), pour les salades et les cuissons.

 

Les pommes de terre, les légumes secs,
les produits céréaliers

 Farine, pain, biscottes, pâtes, semoule, riz, pois, haricots, lentilles, ont tous leur place dans votre alimentation car ils fournissent l’essentiel de votre énergie grâce à des glucides (sucres) qui diffusent progressivement.

Ils contiennent aussi :

  • Protéines végétales (légumineuses),
  • Vitamines B,
  • Un peu de fer (légumes secs)
  • Fibres (préférer les riz, pâtes et pains complets).

Ces aliments sont rassasiants ce qui permet d’éloigner les grignotages

pain completConsommez chaque jour

  • Pain (complet, au son, au levain, aux céréales): 30 g par repas
  • Pomme de terre : 200 g, ou
  • Riz cuit (complet): 4 à 6 c. à s., ou
  • Pâtes cuites (complètes) : 6 à 8 c. à s., ou
  • Légumes secs cuits (lentilles, flageolets, haricots rouge..) : 6 à 8 c. à s.

 

patisseriesSucre, confiture, fruits au sirop, miel, chocolat, sirops, pâtisseries, confiseries

Pendant la grossesse particulièrement, il faut limiter sa consommation de sucres, bonbons, viennoiseries, pâtisseries, céréales sucrées, confitures, etc., qui élèvent de façon brutale la glycémie de la mère et du fœtus. Des hyperglycémies fréquentes risquent d’augmenter le poids du bébé de manière trop importante.

  • Si vous avez un petit creux, arrêtez-vous chez un marchand de fruits plutôt qu’un pâtissier
  • jus d'orange presséeSi vous avez soif, buvez de l’eau, un thé ou le jus d’une orange pressée (coupée d’eau non sucrée). Choisissez les jus de fruits plutôt qu’une boisson aux fruits (« nectar ») du commerce (trop sucrées).  (par définition un jus de fruit est sans sucre ajouté qu’il soit surgelé ou en brique ou en bouteille…)

Accompagner le fruit et jus de fruits d’un yaourt ou une galette riz soufflé (pas seuls car on aura le pic de glycémie)

Ces petits à-côté pèsent lourd !

Si vous avez moins de 18 ans votre croissance n’est peut-être pas terminée

Chaque jour, ajoutez pour vos besoins personnels :Un verre de lait ou un yaourt ou une portion de fromage, une part de légumes frais, un fruit, une cuillère à café de beurre ou d’huile.