Rime Arodaky, maman de Andréa

Vous connaissez tous Rime Arodaky, la marque référence de robes de mariées glam, rock & sexy! On adore son travail raffiné, son image de la mariée, actuelle et assumée, et la mise en valeur de la femme libre dans sa tenue pour l’un des plus beaux jours de sa vie.

Derrière cette marque éponyme, une créatrice, chef d’entreprise et jeune maman. Je connais Rime depuis plusieurs années déjà.
C’est une amie avec qui on échange beaucoup, de façon franche et agréable, sur des sujets pro, perso, et elle est très à l’écoute.

Elle m’a annoncé sa grossesse le jour de mon anniversaire, j’étais ravie pour elle et son futur mari et photographe, Greg, mon ami également. Et Andréa, leur adorable petit garçon, est né le jour de l’anniversaire de mon mari, bref, beaucoup de hasards nous lient 😉

J’ai eu envie qu’elle nous raconte son parcours, de future maman à maman. Merci Rime d’avoir joué le jeu! Bonne lecture à tous.

1. Présentez-vous en quelques mots

Rime Arodaky, vraie parisienne d’origine syrienne, créatrice de robes de mariées depuis presque 10 ans, amoureuse des animaux et notre belle planète, et maman d’un petit garçon de 15 mois!

2. Quel a été votre parcours vers la parentalité?

Très naturel, sans pression. J’ai eu mon premier bébé a 37 ans, après avoir consacré toute mon énergie et temps a ma première passion, la création.

Il arrivait au parfait moment. J’étais plus que prête et excitée.

3. Quel conseil vous a été le plus utile pendant votre grossesse ?

De ne pas culpabiliser sur les envies gourmandes, et de gérer la maternité en suivant mon propre instinct sans écouter les autres si je sentais que qqch allait mal ou si au contraire je sentais que c’était bon pour moi. S’écouter! 

4. Votre jolie anecdote avec le corps médical ?

J’ai eu une césarienne et les sœurs qui ont vérifié la cicatrice chaque jour on fait un parallèle avec ma profession en rigolant et m’ont dit en soulevant le drap et a moitie nue «  mais c’est un surjet, haute couture comme vos robes Madame! »

5. Ce qu’on ne vous avait pas dit et que vous auriez préféré savoir (sur cette période de la vie : grossesse, accouchement, parentalité…) ?

On ne m’a pas écouté et informée sur le RGO [NDLR : Reflux Gastro-Oesophagien]. Depuis la maternité je sentais que quelque chose n’allait pas et qu’il pleurait énormement, trop… Mon bébé en a bavé quelques semaines et heureusement ma nounou de nuit l’a senti dès la première nuit. Ni pédiatre ni urgence n’ont semblé concernés. C’était doliprane et bye bye! J’ai changé son lait et c’est devenu un mauvais souvenir (car intolérant au lait de vache )

6. Votre découverte produit fétiche pour vous ou votre bébé ?

Les Huiles Essentielles…absolument miraculeux pour tout: les dents, le ventre, les oreilles, la toux…

Et ma peau! Autre merveille : bi oil ou huile de coco. 

Et la musique, deja in utero.